Solution de sauvegarde ignifuge et étanche.
Français
Anglais
Le volume des données que nous gérons ne cesse de croître. Alors qu’est-ce qu’on fait ? On ne détruit rien, on fait peu de ménage et on conserve tout … au cas où ! Et même en plusieurs copies ! Sauvegarder des centaines de giga octets ou téra octets : sur disque ou sur bandes ? Toutes ces données doivent être sauvegardées afin de pallier à des défaillances informatiques, vols ou erreurs de manipulation humaine (environ 40 % des données perdues sont dus à des erreurs humaines).
Voici quelques points de comparaison d'un système sur bandes et d'un système sur disques : 
- système de sauvegarde sur disques qui gagne de plus en plus de terrain 
- la sauvegarde sur bandes, que ce soit DAT, LTO, DLT, SDLT, toujours bien ancrée dans les habitudes.
Disque
Ruban
Les disques en RAID garantissent une continuité du service : il s´agit d´une technologie qui permet de faire tourner au minimum 2 disques durs en parallèle. Si un disque tombe en panne, le 2è fait office de disque de secours. On contrecarre ainsi la réputation des disques d´être fragiles. Pour une sécurité accrue on mettra en œuvre plusieurs disques sous une configuration RAID5 ou RAID6.
Elle nécessite une intervention humaine quotidienne. Sauf si un robot de sauvegarde se charge de changer la cartouche du jour. Mais beaucoup d´entreprises confient cette responsabilité à un administrateur qui doit y penser chaque jour. S´il oublie, pas de sauvegarde. Les bandes sont mises à rude épreuve à force de tourner si souvent ; elles se fragilisent au bout de 6 mois et demandent à être remplacées très vite. Il faut gérer un grand nombre de bandes pour maîtriser les volumes de données grandissants.
Sa mise en place est rapide, simple. Une fois paramétrée, elle se fait toute seule, quotidiennement ou même plusieurs fois par jour si nécessaire. La sauvegarde est automatique, rapide ; les fenêtres de sauvegarde sont réduites au minimum, limitant ainsi les incidences sur la disponibilité du système. L´utilisateur peut accéder lui-même à ses sauvegardes et les paramétrer. Il peut planifier des sauvegardes aussi fréquentes qu'il le désire. L'utilisateur ne se préoccupe pas de l'emplacement de ses sauvegardes. Et il est facile d´augmenter la capacité de stockage. 
C´est l´administrateur uniquement qui gère les sauvegardes. L'utilisateur ne peut pas paramétrer ses sauvegardes ni les accéder directement.
Les données stockées sur des postes nomades sont difficiles à sauvegarder avec un système à bandes. Un robot est nécessaire et requiert de la rigueur de la part des propriétaires des laptops. Bien que le poste nomades se connectent au réseau la sauvegarde ne peut pas être immédiate puisque l'horaire des sauvegardes doit être respecté. De la même façon, la sauvegarde de données provenant de sites distants est complexe
Elle autorise une sauvegarde des postes nomades, ainsi que des données de sites distants. Dès que le poste nomade est connecté au réseau la sauvegarde peut-être faite pour ce poste.
La restauration est facile, intuitive, rapide, et garantie à tout moment. Les données sont accessibles 24h/24, 7j/7. L´utilisateur peut lui-même restaurer ses fichiers selon ses propres critères de recherche.
Plus fastidieux ; avant de restaurer un fichier ou répertoire d´une bande, il va falloir retrouver sur quelle cartouche est sauvegardé le ou les fichiers. Le tout peut prendre facilement plusieurs heures. Seul l´administrateur a accès à la restauration. Il arrive souvent que la cartouche ne soit plus lisible.
La sauvegarde sur ruban ne peut pas être commandée à la volée. Les sauvegardes sont planifiées et déclenchée par l'ordonnanceur. Les fichiers identifiés pour être sauvegardés le seront au moment du déclenchement des processus de sauvegarde.
La sauvegarde sur disque permet une sauvegarde, d'un fichiers ou de plusieurs, à la volée et immédiate directement sur le médium de sauvegarde. La sauvegarde ponctuelle peut être demandée par tout utilisateur autorisé par l'administrateur.
Une sauvegarde sur disque peut offrir un historique de X jours de vos fichiers (X étant une durée paramétrable au choix, par l´administrateur, et qui peut être de plusieurs mois). Ce qui permet de restaurer un fichier en l´état qu´il était, à une date passée, précise.
Une sauvegarde sur bande autorise difficilement un long historique. A moins de disposer de nombreuses cassettes.
Le serveur de sauvegarde peut être dans l´entreprise, ou à l´extérieur de l´entreprise, dans une salle blanche par exemple. La technologie de sauvegarde incrémentale fonctionnera de la même façon qu´avec un serveur sur le site du client, à condition que la bande passante le permette. Il est possible de répliquer les données sauvegardées sur des disques externes à tout moment.
Le lecteur n´est généralement pas externalisé. Mais les bandes peuvent facilement sortir de l´entreprise. Si on veut une automatisation de la sauvegarde sur bandes, il faut investir dans un robot de sauvegarde.
Les prix des disques sont en baisse. Pour de gros volume la sauvegarde sur disque peut devenir plus économique car les disques demeurent fixes et ne sont pas sujet à une rotation.
Si on veut être rigoureux, il faut une bande par jour, une bande par semaine, une par mois, une par an, au minimum.
La sauvegarde sur disque permet la mise en œuvre d'accès sécurisés aux données sauvegardées. Chaque utilisateur aura une autorisation d'accès à ses propres données seulement, de façon immédiate.
La sauvegarde sur bande ne permet pas l'étanchéité entre les données sauvegardées. Toutes les données sont enregistrées au même niveau. Seul l'administrateur peut avoir accès aux données sauvegardées et permettre la restauration. L'accès aux données est séquentielle.
 La configuration en RAID et la supervision des éléments matériels des disques destinés à recevoir les données sauvegardées concourent à assurer une résilience très élevée et virtuellement infinie du système. Dès qu'un des disques de la configuration est défaillant, il sera remplacé. Ainsi les donnés demeurent toujours accessibles peu importe l'âge du système ou des disques. En effet, en mettant en œuvre une matrice de 3 ou 4 disques sous RAID5 ou RAID6, les disques défectueux sont remplacés au fur et à mesure des pannes. Les données sont ainsi recopiées sur les nouveaux disques, sans perte, et les données sont toujours en sécurité.
Il est très difficile d'assurer le bon fonctionnement des rubans à long terme. Les éléments mécaniques; le lecteur et le ruban, vieillissent très vite. Une bande placée peut devenir illisible sans qu'aucun signe ne soit visible. On le constatera au moment d'une tentative de restauration. Les défaillances peuvent être occasionnées pas un changement de lecteur vieillissant ou par la vétusté de la bande qu'on souhaite lire.